Schuster

De l'élevage de bovins à la prospère pension pour chevaux

Les travaux d'agrandissement et de transformation de l’exploitation d'élevage et de pension pour chevaux de Josef Schuster, à Raisting am Ammersee, à peine achevés, les nouveaux boxes du centre Pferdeparadies Harthof sont déjà quasiment tous occupés.

La transformation a débuté en 1999.En reprenant l’exploitation agricole de ses parents, Josef Schuster a transformé l’ancien élevage de bovins en pension pour chevaux. Cet agriculteur de formation s’est forgé une expérience auprès de diverses fermes équestres, toujours à la plus grande satisfaction de ses superviseurs. Il ne lui restait plus qu’à se lancer.

Schuster
Schuster

La conversion de l’exploitation familiale était un projet sur le long terme, pleinement mûri et adossé à des investissements savamment calculés. Les premiers chevaux sont arrivés en 2000.Le manège a été construit en 2004.Il a été conçu et aménagé pour permettre une éventuelle extension. Puis vint le rond de longe en 2010. L’excellent taux d’exploitation des capacités de la ferme a motivé cette démarche d'expansion incessante.

Les choses n’ont pas été laissées au hasard cette année non plus. 20 boxes supplémentaires ont vu le jour et le manège a été rallongé pour passer de 40 à 60 mètres.

« Je voulais créer quelque chose de bien », témoigne Josef Schuster. Et d’ajouter que même les propriétaires de chevaux en pension ont pu revenir sur place à l’issue des travaux de transformation. Et maintenant tous les boxes sont loués.

Sur la ferme Pferdeparadies Harthof, les cavaliers de loisir ambitieux se sentent tout particulièrement bien. Des moniteurs d'équitation sont là pour assurer la formation équestre des propriétaires et de leurs chevaux. Des cessions pour l'obtention des degrés d'équitation sont également organisées par le centre équestre. Les chevaux et leurs cavaliers bénéficient de conditions idéales. De généreux pâturages assurent l'équilibre des chevaux, tandis qu’un excellent terrain d'équitation se prête à l'équilibre des cavaliers.

Schuster
Schuster

Deux employés à plein temps veillent au fourrage des chevaux, à l’entretien des boxes et des installations extérieures. Le tout chapoté par le patron et sa compagne. Voilà de quoi assurer un confort optimal aux 62 chevaux sur la ferme du Harthof. Josef Schuster se porte garant d’un élevage de haute qualité des chevaux. Les chevaux qui lui sont confiés broutent du foin de sa propre production. C’est là le gage d’une qualité permanente.

Demandez à Josef Schuster comment il est parvenu à louer ses boxes supplémentaires en si peu de temps, il vous fera une réponse étonnamment simple : « C’est le bouche-à-oreille, la meilleure publicité qui soit, assortie d’une longue liste d’attente que nous avons remis en lice. »

Félicitons Josef Schuster pour la réussite de l’extension de la ferme Pferdeparadies Harthof, et souhaitons-lui de poursuivre sur cette voie prospère.